Masterclass DNHD #1

HyperEdition, Documentarité , Technologies intellectives

L’invité de la première édition de la masterclass 2019 est Jean-Max Noyer.
Diplômé en Philosophie de l’Université de Toulouse et Docteur d’Etat en Droit Public (Option Défense) à l’Université de Lille II, Jean-Max Noyer est Professeur Emérite des Universités. Il est aussi titulaire d’un DESS de Diplomatie et Administration des Organisations Internationales (Université de Paris XI), d’un DEA de Défense et de Sécurité Européenne (Université de Lille II) et d’une thèse de III° cycle (Université de Lille II).

Jean-Max Noyer est actuellement chercheur au Laboratoire IMSIC et chercheur associé au laboratoire Paragraphe de Paris 8. Membre de l’OAI et d’Ars Industrialis. Il travaille depuis plusieurs années sur les transformations du procès de travail, sur les
technologies intellectuelles émergentes, ainsi que sur les nouvelles formes organisationnelles. Sa recherche porte aussi sur la production, circulation médiatique des savoirs, la question des écritures dans leurs dimensions pragmatiques et cognitives. Il poursuit par ailleurs, depuis le début des années 80, des travaux concernant la polémologie et la stratégie théorique, les nouveaux espaces-temps stratégiques. A ce titre, il étudie plus particulièrement les enjeux stratégiques et géopolitiques des nouvelles technologies, dans le cadre de la globalisation. Il porte un regard critique sur l’émergence des nouvelles subjectivités et devenirs bio-techniques. Enfin, il participe au développement, dans divers domaines scientifiques, des mémoires hypertextuelles en réseaux, des modes éditoriaux.

Spécialités de l’invité :

  • Enjeux stratégiques et géopolitiques des technologies et agencements numériques
  • Philosophie et anthropologie des sciences et des techniques
  • Digital Humanities
  • Big Data / DataMining / Open Data
  • Nouvelles formes organisationnelles, évolution des procès de travail couplés aux TIC

Pour en savoir plus:

Arthur Perret– Du document à l’hyperdocument 


Amar Lakel – Patrimonialisation numérique et avenir digital du document


Olivier Le Deuff – Entre documentologie et documentalité : la place des SIC dans une théorie générale du document

Posts created 3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut